Témoignages

La complexité du secteur culturel et artistique peut parfois s’avérer déroutante. C’est pourquoi Culture Action peut vous accompagner en zone administrative vers la réussite de votre projet. Témoignages de ces artistes égarés…

Jean-Marie Boizeau (Directeur – Ecole d’Art de Belfort G. Jacot)

Jean-Marie Boizeau, Directeur de l’École d’Art de Belfort

Avant d’être directeur de l’Ecole d’Art de Belfort, Jean-Marie a fait son parcours dans différentes structures et collectivités liées à l’art contemporain, à l’IAC Frac Rhône-Alpes, Le 19 Centre régional d’art contemporain, Drac Bretagne…

Au contact des artistes plasticiens, c’est dès son entrée dans le secteur artistique qu’il s’est rendu compte que le milieu de l’Art contemporain était complexe d’un point de vue réglementaire et juridique.

« Au fil de mes expériences passées, j’ai vraiment pris conscience du manque de sensibilisation des acteurs aux aspects administratifs de l’exercice d’une activité artistique… Évidemment, c’est beaucoup moins intéressant que les missions liées à la création ou même à la médiation! »

Depuis maintenant 3 ans, Culture Action intervient à l’École d’Art de Belfort pour mener ses ateliers d’initiation « Bien se déclarer + Formalités à remplir » à la fois pour les élèves, les étudiants et stagiaires de formations professionnelles des cursus de l’École d’Art, mais également pour les personnes du secteur géographique de Belfort / Montbéliard.
Chaque année, les participations sont en hausse et les ateliers réunissent entre 20 et 30 personnes.

« L’Ecole d’Art de Belfort est un relai pour Culture Action ! C’est important pour moi d’ajouter cette dimension réglementaire au cursus des élèves de l’Ecole, car c’est un peu le cadet de leur soucis à ce moment là ! C’est bien qu’ils aient les bases pour la vie professionnelle qui les attend après leur cursus… »

À propos des interventions de Culture Action, Jean-Marie précise : «  C’est très intéressant que vous veniez à Belfort. On sait très bien que ceux qui sont en demande d’informations n’iront pas forcément prendre rendez-vous à Besançon… et encore moins à Dijon ! »

www.ecole-art-belfort.fr

Blandine Girerd (Correspondante Régionale de la Maison des Artistes pour la région Bourgogne-Franche-Comté)

Blandine Girerd, Correspondante Maison des Artistes en région Bourgogne-Franche-Comté

Elle a connu Culture Action en 2009 grâce à un ami en participant à l’un de nos Ptit’s Dej ainsi qu’à nos ateliers « Bien se déclarer pour bien démarrer ».

« Ce que j’ai appris pendant ces ateliers me sert encore aujourd’hui. C’est rassurant pour les artistes car au début de son activité, on se sent tout seul face à ces démarches administratives ! ».

Aujourd’hui, Blandine a plusieurs casquettes. Toujours plasticienne, elle est également formatrice en arts et en économie / gestion CFA Hilaire de Chardonnet. Depuis 2 ans, elle est la correspondante régionale de la Maison des Artistes pour la région Bourgogne-Franche-Comté. Interview.

«  Blandine, peux tu m’en dire davantage sur tes missions en tant que Correspondante de la MDA en région ?

– J’ai 3 missions principales. La première c’est d’aider les artistes en région qui ont entamé des démarches auprés de la Maison des Artistes mais pour qui le dossier serait bloqué. C’est souvent complexe, je suis donc là pour faire remonter les informations au siège et faire avancer les dossiers bloqués. Sur ce volet « structuration », j’échange beaucoup avec Culture Action afin de faire avancer les choses. On se complète bien – le secteur régional a beaucoup de chance de vous avoir !

Ma seconde mission c’est d’aider à créer de la vie autour de lieux d’exposition. Beaucoup d’artistes ont un problème de visibilité, je souhaite donc aider à rendre les artistes visibles, à les sortir de leur isolement.

Ma dernière mission, c’est celle de « porte parole » du secteur artistique régional. Que les artistes soient identifiés par la MDA ou non, je fais remonter les ressentis, les problèmes qu’ils rencontrent au bureau national de la MDA. Puis des commissions en discutent au siège à Paris afin d’essayer de trouver des solutions et d’améliorer les conditions des artistes. C’est du concret !

Que penses tu de la journée du 7 juin que l’on organise ?

– Ce temps de rencontre me paraît important dans la mesure où il a une visée nationale et régionale. Les structures invitées témoigneront de leurs expériences et de leurs projets, ça ne peut être qu’intéressant pour le secteur régional.
Je trouve aussi que c’est important de prévoir des temps où le secteur régional se réunit et se rencontre. Ça permet de se créer un réseau, ou d’ouvrir celui que l’on a déjà. C’est totalement en phase avec mes missions de correspondante MDA !

D’ailleurs, le président de la Maison des Artistes et moi même serons présents – ce sera l’occasion idéale pour faire remonter des informations au siège de la MDA afin de faire avancer les choses. J’espère que les gens viendront nombreux !

Artistes, acteurs des arts graphiques plastiques et visuels : rendez-vous le 7 juin à l’ISBA pour cette journée !

lien vers l’événement 

Solène Rahon (administratrice et responsable mécénat, Association Juste Ici – Festival Bien Urbain)

Administratrice de l’association Juste Ici depuis maintenant 2 ans, Solène s’est insérée dans le secteur culturel grâce à sa motivation… et à Culture Action !

« C’est pas toujours facile de trouver du travail dans le secteur culturel quand on part de zéro. Je connaissais Culture Action car j’habitais à côté, et vous m’avez vraiment dirigé là où j’avais envie ! »

Depuis qu’elle travaille chez nos désormais voisins de palier, Solène est (encore !) régulièrement en lien avec notre service de gestion des données sociales auquel Juste Ici adhère.

« La paye, faut pas trop se tromper ! En passant par vous, on sait que ça sera bien fait. On est plus serein et ça nous fait gagner beaucoup de temps, surtout quand on arrive aux périodes fortes de notre activité… pendant le festival Bien Urbain notamment ».

Elle ajoute :

« Quand j’ai un doute, je m’adresse à vous et j’ai toujours des réponses rapides à mes questions, et encore plus depuis que vos locaux sont voisins des notres ! »

Nous aurons fait des heureux en emménageant à la Friche, ça « renforce notre côté acteur de proximité » comme elle dit !

http://bien-urbain.fr/fr/

Crédits bandeau :
Collage rue Mégevand – OX
Photo – Elisa Murcia Artengo

Étienne Rochefort (directeur artistique, Cie 1 des si)

Étienne a connu Culture Action en 2007, quand il était en licence professionnelle et effectuait son stage chez la Compagnie Pernette. Aujourd’hui directeur artistique de sa propre compagnie, il nous raconte comment Culture Action l’a accompagné tout au long de son projet, aujourd’hui bien lancé :

« J’ai eu pas mal de petites réunions avec vous au début, pour m’aider à cadrer mon projet, m’informer sur le fonctionnement d’une association et sur la législation. Puis j’ai suivi un formation sous forme de tutorat et on a eu recours au service de gestion des données sociales. J’ai aussi participé à quelques petits déjeuners et des rencontres d’information… Et je vous ai souvent appelé pour de petits conseils ponctuels qui sont toujours les bienvenus pour avancer dans les rails… En fait j’ai tout testé chez Culture Action !».

Depuis la création du spectacle 2#DAMON (2014) la Cie 1 des si a joué dans plusieurs centres de développement chorégraphique et scènes nationales (Besançon, Marseille, Nancy, Strasbourg… et aussi à l’étranger : au Luxembourg et en Belgique). « Au début d’un projet, vous êtes indispensables… mais au milieu aussi ! Lorsque la Compagnie a décollé, et que son budget aussi, on a eu besoin de votre aide pour pouvoir gérer ce développement assez soudain ».

Vous l’aurez compris, Etienne a eu recours à tous les services que Culture Action peut proposer. Et ça lui a plutôt réussi !

www.1-des-si.com

Michel Laurent (sculpteur métal)

Michel a connu Culture Action il y a de ça plusieurs années, un peu par hasard à l’occasion d’un de nos p’tits déjs. Depuis, il participe à nos rendez-vous dès qu’il peut :

« Tout artiste a intérêt à participer à ces rencontres thématiques. Me concernant, elles me permettent de prendre du recul sur ma pratique artistique, de partager mes expériences mais aussi de m’enrichir de celles des autres. Et puis rencontrer d’autres personnes, c’est toujours bénéfique pour agrandir son réseau »,

Aujourd’hui sculpteur reconnu en région et même au delà, il explique : « Je suis plutôt du genre à chercher les informations dont j’ai besoin moi même. Mais je sais que si je n’y parviens pas, Culture Action trouvera. C’est la vraie force de votre structure, vous êtes une sorte de référence régionale en matière d’administratif et de procédures réglementaires du secteur.»

www.michelaurent.fr

Pierre Enderlen (alias Pih Poh, « pur produit de la génération Hip-Hop »)

Pih Poh son truc, c’est le hip-hop, chez les gens, dans le métro et même à l’Olympia ! Alors quand il s’est retrouvé à devoir réaliser des démarches pour passer du régime général au régime de l’intermittence, il a tout de suite eu le bon réflexe : appeler Culture Action.

« C’était vraiment compliqué, surtout que je suis tombé en pleine période de réformes du régime…  Yasser m’a aidé à faire les bons choix et il était toujours au courant des dernières évolutions réglementaires ».

Réactivité, disponibilité, écoute et maîtrise technique : 10/10

www.pihpoh.net

Christophe Monterlos (photographe et vidéaste indépendant)

Christophe Monterlos s’est rapproché de Culture Action au moment du démarrage de son activité de photographe / vidéaste. Face à ces montagnes de papiers à remplir, nous l’avons accompagné de A à Z afin qu’il puisse exercer en tout sécurité, dans le cadre de la réglementation en vigueur.

« Encore récemment, j’ai un ami qui ne s’est pas déclaré comme il faut… il doit recommencer toutes ses démarches […]. Si on n’est pas conseillé comme je l’ai été par Culture Action, on peut vite se retrouver dans une galère incroyable ! »

Puis, quand est venu le temps de la tenue comptable, nous l’avons dirigé vers l’ARAPL pour que sa comptabilité soit « tip-top » comme il dit…

www.christophemonterlos.com

Florence Parisot (Ensemble Vesontio – ensemble de musique ancienne)

L’Ensemble Vesontio regroupe des musiciens professionnels autour de la production de spectacles musicaux interprétés sur instruments anciens. Florence, assistante sociale et depuis peu, trésorière de l’association a rapidement pris contact avec Culture Action. « J’avais besoin d’être rassurée dans ma pratique. C’était primordial pour moi de savoir que je ne faisais pas n’importe quoi d’un point de vue réglementaire. »

À ce jour, elle a suivi les formations à destination des bénévoles d’association « Organiser et budgétiser un événement culturel » ainsi que « Communiquer sur un événement culturel ». « Ces formations m’ont vraiment aidé. Je ne viens pas du tout du secteur et je n’avais jamais été formée à l’organisation ni à la réglementation du spectacle. J’ai vraiment pris conscience que c’était un métier à part entière. »

Depuis, l’Ensemble envisage à terme de recruter des professionnels pour l’administratif, la production et la diffusion car comme dirait Florence « Ce sont des vrais métiers ! ».

www.ensemble-vesontio.com

Pascale Lhomme-Rolot (graphiste et plasticienne)

Résidente suisse, Pascale Lhomme-Rolot s’est récemment installée en Franche-Comté. Ayant eu besoin d’informations sur les démarches à suivre pour déclarer son activité en France, elle s’est rapidement tournée vers Culture Action, en commençant par nos ateliers d’initiation « Bien se déclarer pour bien démarrer ». Désormais déclarée en tant qu’artiste plasticienne et graphiste à la Maison des artistes, elle propose en parallèle des ateliers et des stages.

« À mon installation en Franche-Comté, je ne savais pas comment faire pour monter mon activité avec les lois françaises. C’est très compliqué, même en ayant eu une activité similaire en Suisse auparavant… Les deux ateliers d’initiation auxquels j’ai participé m’ont bien aidé à progresser dans mes démarches. J’ai également participé à la rencontre avec une personne de la DRAC autour des « Interventions d’artistes auprès des publics empêchés ». Mais surtout, j’ai beaucoup échangé avec Marie-Hélène (conseillère Culture Action) par e-mail ou par téléphone, quand j’avais des questions. Ça m’a aidé ! Avoir une réponse immédiatement quand on est confronté à un problème, ça permet vraiment de progresser tout de suite. Récemment, j’ai rencontré un client et il m’a posé des questions à propos de la « déclaration de diffuseur ». J’ai pu lui répondre facilement, car j’avais eu les informations auprès de Culture Action. C’est un gage de professionnalisme que de pouvoir répondre rapidement à des questions précises. »

En guise de conclusion, elle ajoute : « C’est important de réaliser toutes ces démarches avant le démarrage de son activité afin d’être au point au moment de l’élaboration des devis, factures et de donner les informations adéquates auprès de nos clients, collectionneurs ». Son activité prospère, elle a depuis réalisé son site internet et des cartes de visite, entre autres…

www.pascalelhomme.com

Collectif Projet D (théâtre et marionnettes)

Depuis 2013, nous accompagnons ce collectif de six personnes – basé à la Cartonnerie de Mesnay (Jura) – dans le cadre de sa structuration d’activité. Ce suivi au long cours a déjà couvert de nombreuses dimensions :
Initiation de leur Chargé de diffusion débutant à l’environnement culturel (connaissance des structures et des circuits de diffusion)
Accueil dans nos murs de leur futur administrateur pour une période d’observation, dans le cadre du dispositif Pôle Emploi « Immersion en milieu professionnel »
Le collectif adhère à notre service de déclaration des données sociales. Il bénéficie ainsi de tous les conseils utiles pour sécuriser ses déclarations à l’embauche
Les outils de gestion comptable du collectif ont été élaborés avec l’appui technique de notre conseiller expert.

projetd.jimdo.com